Sophie L.
1 notes
Lors du décès de ma grand-mère, ce vétérinaire a euthanasié sans sourciller le chien en pleine santé de la défunte, car c'était sa volonté. Tout cela MOINS DE 24 H après le décès! Une partie de la famille, prête à adopter le chien, ou voulant au moins laisser à tous le temps de la réflexion, a essayé d'empêcher cet acte scandaleux, mais rien n'y fit. Nous avons déjà eu de très bonnes expériences avec Di duca, notamment dans le cas d'une euthanasie très "humaine" d'un chien en phase terminale, toujours repoussée par lui au moment où il n'était plus possible pour le chien de supporter la souffrance... Mais là, nous n'avons pas compris et sommes tristes, déçus. Cela va à l'encontre de la législation sur le bien-être animal. Au sens notarial, bien sur, un chien reste un bien mobilier, dont le propriétaire peut disposer comme il l'entend... A chacun sa conscience. Nous n'utiliserons plus ses services.
Fermer